Es-tu « assez », as-tu une bonne estime de toi ?



« Je ne pense pas être assez bien pour lui/elle… »

« Suis-je à la hauteur ? »

« Je ne sais pas si je suis assez motivé(e)… »

« Je n’en fais jamais assez… »

STOP !


S’auto-dénigrer, c’est laisser les ruminations négatives prendre le dessus sur la pensée positive.

C’est faire de l’auto-jugement donc de ta perception de toi-même la définition même de ce que tu es.

C’est nier que tu es un être de valeur doté de qualités extraordinaires.


Qu’est-ce qui te fait dire que tu n’es pas assez bien pour lui/elle ?

Pourquoi doutes-tu d’être à la hauteur ?

Qu’est-ce qui est motivant pour toi ?

Qu’est-ce qu’ « en faire assez », selon ta propre définition ? Comment cela se traduit-il concrètement ?


Tu as les ressources en toi pour atteindre tes objectifs et réaliser tes rêves.

Y accéder te permettra d’ouvrir le champ des possibles et de réaliser combien l’opinion que tu avais de toi-même était déformée, altérée.


Prends soin de toi.

Couvre-toi de douceur.

Sois bienveillant(e) envers toi-même.

Accueille le compliment à sa juste valeur, reçois-le comme l’opportunité d’avancer un peu plus vers la connaissance de toi-même, de tes forces de caractère, de tes atouts.


Tu en vaux la peine, alors valorise-toi.


Prends conscience de ta valeur intrinsèque, par exemple, en te regardant chaque matin devant le miroir et en t’exclamant, à voix haute : « Je suis une belle personne ! », « J’ai toutes les qualités, l’abnégation et la persévérance pour rendre l’impossible possible, l’inaccessible accessible ! »


Peut-être le feras-tu sans réelle conviction, les premiers temps…

Ce n’est pas grave, car c’est en répétant cet exercice au quotidien que tu développeras un pouvoir de persuasion envers toi-même.

Tu seras alors sur le chemin de l’appréciation de tout ton être et de ses actions.


Penses-tu être « assez » ?